Le canton du Valais, premier exportateur suisse de vin, organise de nombreuses activités touristiques pour faire découvrir les secrets de fabrications de ses précieux nectars. C’est le cas, entre autres, du désormais fameux Valais Wine Tour. Cette visite globale du Valais à travers ses vignes met en perspective la nature et culture valaisanne. Ce tour se déroule sur une demi-journée, entière ou même sur plusieurs jours. Il est possible de composer son propre programme à travers les vignobles ondoyants sous le soleil, ou vertigineux, perchés sur de hauts murs de pierres sèches. Mais qu’y a-t-il de si intéressant à observer et découvrir parmi tous ces vignobles ? Le Valais se distingue par une formidable palette de sols, d’expositions, de climats. En un mot de terroirs. Pas étonnant qu’une multitude de cépages bénéficient de conditions idéales à leur épanouissement. Avec 5’200 hectares de vignes, le Valais représente à lui seul le tiers du vignoble suisse. Deux des vins qui y sont produits, un blanc, le Fendant, et un rouge, la Dôle, sont même les plus connus des consommateurs suisses et étrangers.

S’intéresser au vignoble valaisan représente aussi un voyage dans l’histoire. On trouve de la vigne sauvage en Valais depuis la nuit des temps. Si l’on sait que les fruits étaient déjà récoltés bien avant les Gaulois, rien n’indique cependant qu’ils en faisaient du vin. La culture de la vigne et du vin à grande échelle démarre avec les Romains qui conquièrent le Valais quelques années avant le début de notre ère. C’est avec eux que des méthodes de culture inédites sont appliquées, auxquelles sont associés bon nombre de changements gustatifs et alimentaires. Dont la consommation de vin précisément. En Valais, la convivialité se tisse depuis lors bien souvent autour d’un verre de vin. La découverte des vignobles et des caves, c’est aussi l’assurance de faire connaissance avec des femmes et des hommes passionnés par l’art du vin et la diversité des terroirs. Déguster des yeux et goûter à la subtilité des arômes, des instants magiques à vivre hors du temps.

Chamoson, l’un des hauts lieux du vin valaisan, enchante par son paysage minéral. Son emblématique cône d’alluvions provenant du Haut-de-Cry et de l’Ardévaz ainsi que ses caractéristiques géologiques en font un lieu propice à la culture de la vigne. Il en va de même pour Sion et sa vieille ville réaménagée de manière moderne et conviviale. Mais la cité abrite surtout un magnifique vignoble en terrasses et l’un des plus grands vergers de pommiers et d’abricotiers de Suisse.  La région viticole de Sierre, Salgesch et environs offre, quant à elle, un concentré de découvertes et de convivialité avec son microclimat méridional exceptionnel. Une expérience unique au cœur des montagnes suisses, pour se retrouver autour de vins et de mets aux saveurs inédites. Enfin, situé en surplomb du Parc naturel Pfyn-Finges, le village viticole de Varône se consacre depuis une dizaine d’années à une viticulture proche de la nature. Les vins « Pfyfoltru » – un terme qui signifie « papillon » en dialecte haut-valaisan – sont synonymes de nature, d’environnement, de santé et de bien-être. On y découvre une diversité naturelle unique en se promenant le long du bisse.