A la recherche d’une terrasse romantique, gourmande et inattendue ?
Voici cinq adresses réparties dans toute la Suisse Romandes pour profiter de l’été avec gourmandise.

 

Avant garde aux portes de Genève
Versoix, Lake Geneva, O’Five

A deux pas de la résidence du Roi de Roumanie, ce trois étoiles pimpant surplombe le Léman de ses chambres modernes. Sa belle terrasse inattendue domine le paysage de son deck aux lignes pures. Snacks sympas, menus du jour (entrée, plat, dessert à 26 frs) et farandole de burgers complètent une jolie carte classique qui colle aux saisons. Le tout aux portes de Genève.

Vol au-dessus du lac de Neuchâtel
Sainte-Croix, Grand Hôtel des Rasses

Ce charmant petit palace de la Belle-Epoque a été inauguré en 1898. L’intérieur, avec ses salons et ses boiseries va être rénové pour plus de trois millions de francs. La terrasse, elle, est déjà toute neuve. Avec une élégance toute contemporaine, elle regarde le lac de Neuchâtel, le plateau et les Alpes en toile de fond. Belle carte classique à prix très raisonnables.

Terrasse urbaine au cœur du Valais
Sierre, Hôtel de La Poste

Rénové avec doigté, ce petit hôtel urbain et coloré à la décoration espiègle, allie, côté restaurants, le charme d’un ancien café boisé et l’élégance d’un restaurant vitré au design avant-gardiste et inspiré. Les deux espaces
bénéficient de la même carte gourmande notée 12/20 au Gault & Millau (festival de tartares, beaux plats de saison et menus craquants).

La Gruyère panoramique
Avry-devant-Pont, Romantik Hôtel du Vignier

C’est l’une des plus belles terrasses de la Gruyère, qui survole le lac et un paysage alpin d’une épatante beauté. Claude Jaccottet, le chef (15/20 au Gault & Millau), y œuvre désormais dans un cadre entièrement rénové. Plus simple côté brasserie  (super menu à 55 fr.), plus élaborée  côté gastronomique, la cuisine est invariablement inspirée, saisonnière et précise.

Le Jura insolite
Pleujouse, Le Château de Pleujouse

Cet authentique et romanesque château domine L’Ajoie au sommet d’une butte panoramique. On y mange à l’abri d’un grand marronnier, au pied d’une tour médiévale en ruine, devant un pimpant petit château de conte de fées où Catherine et Gérard Praud concilient un accueil adorable avec une cuisine de haut vol, mais simple et raisonnable en prix, pleine de joie et de saveurs.