« Je suis une guerrière. Je déteste la routine et j’aime sortir des sentiers battus »

 

Caroline Scheufele, co-présidente du Groupe CHOPARD affiche un sourire serein et une ligne parfaite. Son regard, curieux, malicieux et profond interpelle et séduit d’emblée.

Caroline a du talent à revendre et un sens relationnel exceptionnel. En créant la nouvelle Palme d’Or du Festival de Cannes en 1998, elle a immortalisé la marque Chopard.  « Je suis attachée dans mes tripes aux intérêts de ma famille. Et du sang Chopard coule dans mes veines. J’ai toujours travaillé avec mon frère et mes parents en parfaite harmonie. Chopard, c’est ma vie ! ».

Il y a quelques années, Caroline a dû vivre l’épreuve du divorce. Elle semble avoir traversé cette étape avec philosophie et sérénité. « La séparation a été inéluctable, comme une bougie qui s’éteint pour mourir. J’ai vécu de beaux moments avec lui. Je pense que lui aussi. Le lien s’est défait petit à petit. Les voyages et les séparations incessantes ont eu raison de notre mariage. Peut-être d’autres choses aussi… ».

Aujourd’hui, les répercussions sont positives pour la créatrice. « Mon esprit est plus calme, plus rassuré, il n’y a plus de déchirement, de questionnements. Je suis donc plus concentrée sur mon travail ».

L’important pour Caroline est l’harmonie. Le fait de séparer la vie privée de la vie professionnelle confine à un certain équilibre. Les problèmes émotionnels ne devraient pas prendre le pas sur notre concentration au travail. Quand on parle de philosophie de vie liée aux moments difficiles de l’existence, la créatrice se confie : « Les expériences s’avèrent toujours positives. J’ai vécu avec un homme qui avait beaucoup de talent. Il m’a fait découvrir l’Italie, m’a ouvert l’esprit. Mais je suis restée la même ! J’apprécie de passer de bons moments avec ma famille, mes amis. Je développe une énergie incroyable, j’aime la musique, la fête. Il faut vivre le moment présent pleinement. Je l’ai toujours fait mais, depuis l’épreuve du divorce, je le fais en toute conscience. Je suis une guerrière. Je déteste la routine et j’aime sortir des sentiers battus ».

Comment réagit la co-présidente du Groupe Chopard si l’un de ses employés lui parle de ses soucis ? « J’ai un grand cœur et je suis sensible à ce qui pourrait toucher les gens qui m’entourent. En revanche, je ne me permets pas de poser de questions, je ne demande rien. Je suis trop respectueuse du désir de silence ou de confidentialité de l’autre ».

Dans sa vie privée d’aujourd’hui, Caroline a appris à dire les choses. Si elle n’est pas contente, elle l’exprime. Avec douceur mais elle le fait. Elle a appris que les non-dits tuaient ! Lorsque l’on garde des choses pour soi, tout se détériore. Et Caroline est un diamant à l’état pur dont la créativité s’éveille lors de ses voyages. Tout l’inspire, les senteurs, l’atmosphère, les couleurs, les paysages lointains. Où qu’elle soit, tout devient art…